Comprendre et définir son identité comme un processus dynamique (travail de mémoire)

Que veut dire "être de Kinshasa" ou "de Nantes" ou "de Casablanca" ? Beaucoup de choses, et principalement une appartenance. Cette appartenance est enracinée dans le cœur des citoyens d'une ville. Au-delà de ce sentiment, l'identité se définit par la mémoire, et donc par l'histoire.

Connaître l'histoire de sa ville permet de mieux l'intégrer, la comprendre et aussi mieux transmettre son appartenance. L'histoire se transmet par un récit qui donne lieu à des interprétations différentes, mais aussi à des reconnaissances. C'est l'ensemble de cette thématique que ce chapitre entend défricher.

L'identité est au cœur de la gestion de la diversité. Les sociologues distinguent souvent l'identité collective, communautaire et individuelle. L'identité collective est ici l'identité de la ville comme un tout. Chaque unité collective est divisible en plus petites parties qui constituent des identités communautaires, partielles.
Chaque communauté est elle même divisible en autant d'individus qu'elle rassemble. Il y a identité commune dès que les individus ressentent et vivent ensemble une appartenance. Pour définir cette appartenance, on peut utilement s'interroger sur une liste de facteurs identitaires comme celle qui suit :

Liste pour le repérage d'éléments clés d'une identité collective ou communautaire
Commentaires
Population
Religion
Langue
Géographie
Calendrier, fêtes
Histoire (repérage d'événements identitaires)
Personnages fondateurs ou emblématiques
Symboles
Valeurs
Rayonnement
Transmission
Pouvoir exercé dans le collectif
Ascendant exercé sur les autres identités (prestige)
Autres (éléments culturels)

L'identité d'un collectif ou d'une communauté se forge tout particulièrement autour de son histoire, de ce qu'il en connaît, de ce qu'il en dit.  Elle s'établit : 

  • sur une culture transmise, partagée et différente des autres, comprenant par exemple la langue, la religion, les comportements les mœurs,  la cuisine ... ensemble qui s'organise autour de valeurs préférentielles (liberté égalité et fraternité de la France) et de symboles (blason d'une ville, logo d'une entreprise)
  • sur des événements historiques,  fondateurs ou emblématiques
  • sur un territoire avec ses sites et ses monuments emblématiques
  • sur un calendrier qui organise, par ses anniversaires et ses rites, le temps collectif
  • sur des personnages fondateurs, mythiques ou réels 
  • sur une prise de conscience collective de ces éléments qui s'élabore et se transmet par un discours cohérent autour des éléments précédents.

Il existe un exercice préalable à la coopération entre communautés diverses : clarifier sa propre identité, être capable de la comparer à celles des autres dans un esprit de bienveillance. Il est donc utile de réunir les représentants de communautés différentes et de leur permettre d'exprimer leur identité pour la faire connaître aux autres et entrer par là même dans un dialogue bienveillant. C'est nécessaire pour anticiper les conflits, donner un sentiment de reconnaissance partagé, et fonder une coopération durable.

Le travail sur la présentation de son identité collective ou communautaire peut tout simplement commencer par un listing des éléments essentiels. Voulez-vous essayer? Pas si facile !